Apprendre à Counter

Pour les bibliothécaires, l’une des grandes qualités de l’e-book par rapport au livre papier est qu’il est possible de connaître en détail l’utilisation de chaque titre. Pour l’imprimé, les statistiques d’usage se restreignent en général au prêt. Pour le numérique, toute consultation, même « sur place », est comptabilisée. Pas de doute sur l’utilisation ou pas d’une ressource à laquelle on est abonné, ni sur le besoin d’acquérir des licences supplémentaires.

Oui, mais idéalement, il faudrait des statistiques fiables et comparables pour déterminer l’usage relatif de ressources dont les prix sont très variés. C’est ce que promet l’organisation à but non-lucratif « Project Counter », qui propose un code de conduite fixant les méthodes d’analyse et de comptage d’accès que les fournisseurs offriront à leurs clients à travers des rapports normalisés.

Cool, c’est gagné, passons à la suite ! (spoiler: pas si simple)

Continuer à lire … « Apprendre à Counter »

#WLIC2016 – “Just because you’re paranoid doesn’t mean they aren’t after you.”

L’Etat dispose aujourd’hui d’outils de contrôle dont les dictatures du XXe siècle n’auraient pas osé rêver. Comment les bibliothèques s’inscrivent-elles dans ce système ? Comment peuvent-elles protéger leurs utilisateurs, et pourquoi le doivent-elles ?

Who’s in control? Privacy, the Internet and libraries
16.08.2016, 09:30 – 12:45Hall E – Session 122  – Committee on Freedom of Access to Information and Freedom of Expression (FAIFE) (SI)

Day by day issues of privacy and the internet are becoming more challenging for librarians as digital services in libraries continue to grow. This session focuses on a number of case studies concerning privacy, libraries and the internet, both those where we can influence the issues and those which have an impact but which are beyond our control. The case studies are followed by a panel discussion on the issues raised during the session, particularly focusing on questions from the audience.

Oui, c’est encore un billet concernant la conférence IFLA de l’année dernière, mais sur un sujet qui devient toujours plus d’actualité après chaque nouvelle loi sécuritaire. Bonne lecture !

Continuer à lire … « #WLIC2016 – “Just because you’re paranoid doesn’t mean they aren’t after you.” »

L’instant nombriliste

Petit bilan d’une année de publications sur ce blog. Après avoir lu ce pavé qui n’aura d’intérêt réel que pour moi, vous pourrez répondre aux questions que le monde entier se pose :

  • Pourquoi lancer un blog 15 ans après tout le monde ?
  • Qu’est-ce qui a fonctionné ?
  • Qu’est-ce qui aurait mérité plus d’efforts ?
  • Quand est-ce que tu vas parler de [X] ?
  • Qui c’est le plus fort ? L’éléphant ou le rhinocéros ?

Continuer à lire … « L’instant nombriliste »

#WLIC2016 – Internet, nouvelle Suisse ?

L’IFLA a publié l’année dernière une déclaration sur la neutralité du net, sujet auquel une session de la conférence annuelle était évidemment dédiée. Avec le changement d’administration, c’est un sujet qui revient sur le devant de la scène, et malheureusement pas de manière positive.

The Internet’s New Gatekeepers? Net Neutrality and Libraries – Copyright and Other Legal Matters (CLM) with Committee on Freedom of Access to Information and Freedom of Expression (FAIFE)

Net Neutrality is the term used to describe the principle by which all traffic – films, music, documents – is treated equally over an internet connection. It is threatened by actors who seek to give preference to one type of traffic over another, effectively restricting choice and determining which parts of the internet people will find easiest to use. Inevitably, the most powerful will be better placed to optimise the performance of their content.
For libraries, whose mission is to give access to knowledge equitably, the idea that access should be controlled or made harder for reasons which have nothing to do with fundamental rights is a worrying one. This session will explain more about what net neutrality is, and what it means for librarians and library workers, as summed up in IFLA’s Statement on the topic.

Continuer à lire … « #WLIC2016 – Internet, nouvelle Suisse ? »

Slacking in the library

Il y a quelques mois, des collègues ont exprimé le désir d’une solution de discussion informelle et de collaboration en ligne. Étant considéré comme un gros nerd le spécialiste local des nouveaux outils, je me suis chargé de voir ce qui se faisait dans le domaine.

Après consultation de mes contacts Twitter, j’ai jeté un oeil aux outils suivants : Slack, Basecamp, Yammer, et (plus tard) Quip. Nous avons finalement décidé de tester le premier de la liste. Après une très brève présentation des autres, voyons ce que Slack vaut dans le contexte d’une bibliothèque comptant dix-huit collaborateurs.

Continuer à lire … « Slacking in the library »

#WLIC2016 – Ça vaut quoi, une bibliothèque ?

Une session dont le sujet n’est pas vraiment dans mes intérêts habituels, mais qui s’est révélée passionnante.

Evaluating our worth: how can we quantify the value of libraries and information centers?
What is the value proposition for academic and public libraries globally? How do both types of libraries effectively measure their collections and services beyond the usual methods like cost per use or the number of queries answered annually? What are the best methods for advocating for funding for our library?

En marche ! (Non, pas avec lui)

Continuer à lire … « #WLIC2016 – Ça vaut quoi, une bibliothèque ? »

« Pendre les fantômes (Cortés!) »

… ou « Histoire, mémoire, et eurocentrisme : un cas pratique dans la ludothèque de l’Institut »

Que représente 1492 à vos yeux ? Si vous êtes comme moi de culture européenne, et que vous avez baigné dans notre roman historique, c’est probablement une date qui vous fait rêver. Pour les descendants des peuples américains d’origine, en revanche, c’est la commémoration d’un cataclysme.

C’est le genre de différence culturelle qui peut faire commettre un faux pas. Comme je l’ai expérimenté, je pense utile d’en parler ici. Parce qu’on apprend généralement beaucoup de ses erreurs – et que j’ai encore beaucoup à apprendre. Et comme je vais plus spécifiquement d’un jeu, je vous invite si vous ne l’avez pas déjà fait à lire mon précédent billet sur le sujet.

Continuer à lire … « « Pendre les fantômes (Cortés!) » »