« Pendre les fantômes (Cortés!) »

… ou « Histoire, mémoire, et eurocentrisme : un cas pratique dans la ludothèque de l’Institut »

Que représente 1492 à vos yeux ? Si vous êtes comme moi de culture européenne, et que vous avez baigné dans notre roman historique, c’est probablement une date qui vous fait rêver. Pour les descendants des peuples américains d’origine, en revanche, c’est la commémoration d’un cataclysme.

C’est le genre de différence culturelle qui peut faire commettre un faux pas. Comme je l’ai expérimenté, je pense utile d’en parler ici. Parce qu’on apprend généralement beaucoup de ses erreurs – et que j’ai encore beaucoup à apprendre. Et comme je vais plus spécifiquement d’un jeu, je vous invite si vous ne l’avez pas déjà fait à lire mon précédent billet sur le sujet.

Continuer à lire … « « Pendre les fantômes (Cortés!) » »

Publicités

#WLIC2016 – À la recherche des données

Pas de billet depuis 4 mois, mais je n’ai pas oublié ce blog – reprenons donc les rapports de conférences de l’été dernier avec celui-ci, dédié à la session « données de la recherche ».

The Role of Libraries and Librarians in Scientific and Technological Data Management and Archiving –
Data sets are increasing in importance around the world. Funding agencies are adopting policies that the research article and data associated therewith must be publicly accessible. Additionally, at the end of the research funding period, the entire dataset must be available as well.  To insure proper identification, access, and preservation of the data set the principles of library and archival sciences must be applied to assist researchers to comply with these policy requirements and to establish new best practices within their disciplines. This program will focus on the issues raised by these expanding roles of Libraries and Librarians in the data management process.

Quatre interventions, dont certaines consultables en ligne. C’est parti !

Continuer à lire … « #WLIC2016 – À la recherche des données »

#WLIC2016 – Copyright & exceptions

On a évidemment parlé de droits d’auteur au congrès IFLA de Columbus. Cette session en particulier m’a intéressé parce qu’elle s’intéressait surtout aux exceptions accordées aux bibliothèques. Un très bon tour d’horizon présentant des réalités locales très variées.

Copyright Matters! Libraries and National Copyright Reform Initiatives
Copyright matters for libraries. It is copyright, or rather exceptions and limitations to the monopoly power it offers rights-holders, that allow libraries to lend, copy, preserve, and supply works for non-commercial purposes without having to seek approval, or make payment, every time. But librarians in every country work under different sets of exceptions – or may have no statutory exceptions at all! And the rapid advance of digital technologies raise new challenges for libraries in all countries.

Mais au fait, êtes-vous capable de remplir ce questionnaire d’EIFL ? Comment se classe votre pays en termes d’exceptions pour les bibliothèques ?

Continuer à lire … « #WLIC2016 – Copyright & exceptions »

#WLIC2016 – Collections à l’ère numérique : le meilleur des mondes ?

Brave New World ‐ the Future of Collections in Digital Times: Services without Content OR Content in Context?

Ce premier billet dédié au contenu des panels du congrès WLIC aborde le problème des collections, et plus spécifiquement des collections numériques (on ne se refait pas). Les intervenants de cette première session ont insisté à la fois sur notre rôle de diffusion et de conservation, en fonction des priorités de leurs institutions.

Continuer à lire … « #WLIC2016 – Collections à l’ère numérique : le meilleur des mondes ? »

#WLIC2016, les premiers pas

Au menu de ce billet (le dernier à ne pas traiter du fond des conférences) : newcomers session, opening session, la halle d’exposition, ses posters, ses exposants, et un mot sur l’organisation des prochains billets.

Promis, c’est le dernier à ne pas traiter du fond de la conférence.

Continuer à lire … « #WLIC2016, les premiers pas »

#WLIC2016, du côté des francophones

L’IFLA compte 7 langues officielles. Outre l’anglais, qui est la langue de travail réelle, les langues reconnues sont l’allemand, l’espagnol, le russe, l’arabe, le chinois, et bien sûr le français. Comme on peut s’en douter, les associations professionnelles francophones sont particulièrement sensibles à la place de cette dernière langue au sein de l’IFLA.

Comme j’ai eu l’occasion d’assister à la fois au caucus francophone du congrès WLIC et à l’assemblée générale de l’AIFBD, je traiterai de ces deux réunions dans le billet ci-dessous. Si vous y étiez, n’hésitez évidemment pas à me signaler tout oubli ou erreur notable.

Continuer à lire … « #WLIC2016, du côté des francophones »

#WLIC2016, autour du congrès

Le congrès international des bibliothèques et de l’information (82nd IFLA world library and information congress) s’est réuni cette année à Columbus, Ohio, du 13 au 19 août. J’ai pu y assister avec le soutien de l’AGBD et de mon employeur. J’avais quelques craintes avant de m’y rendre, mais j’en suis revenu enthousiasmé.

Les quelques considérations générales de ce billet serviront de cadre à ceux qui suivront, plus dédiés au fond et aux conférences auxquelles j’ai eu la chance d’assister. Quand vous aurez terminé de lire ceci, vous aurez tout de même la réponse aux questions majeures qui vous préoccupent, notamment :

  • Pourquoi ce congrès ?
  • Qui l’organise ?
  • Pourquoi toi ?
  • Le chignon est-il obligatoire pour y assister ?
  • Pourquoi à Columbus ?
  • Non, sérieusement, pourquoi à Columbus ?
  • A quoi ressemble la ville ?
  • Et donc, c’était bien ?

Bonne lecture !

Continuer à lire … « #WLIC2016, autour du congrès »